Le journaliste remplacera-t-il le rédacteur publicitaire ?

Tuesday, June 10, 2014

Si les bons rédacteurs publicitaires créaient des textes commerciaux et slogans prenants, on recherche maintenant l’objectivité des journalistes. Ceux-ci concurrencent donc les rédacteurs publicitaires qui doivent se rapprocher du journalisme, car la publicité a pris une tournure totalement différente ces dernières années.

Autrefois, les marques essayaient de séduire les clients avec de grandes campagnes publicitaires. Aujourd’hui, les clients sont plus actifs et plus critiques. Ils exigent des réponses à leurs questions. Ils veulent être séduits par une marque. La publicité les ennuie et un dialogue avec les marques dans lesquelles ils croient les intéresse davantage.

Journaliste vs rédacteur publicitaire

L’approche journalistique correspond mieux aux souhaits des nouveaux consommateurs que l’approche commerciale des rédacteurs publicitaires classiques, car dans le domaine du marketing, l’accent se déplace de l’entreprise qui publie un texte vers le lecteur. Les intérêts du client occupent désormais une place centrale. Quelles sont les histoires qui l’intéressent ? Comment l’aider avec des vidéos et des articles informatifs ? De quoi a-t-il besoin pour mieux comprendre le secteur ou les produits ? De quelle expertise a-t-il besoin pour continuer seul ?

Vendre grâce à une relation durable avec le client

Le marketing de contenu ne vise donc pas une augmentation immédiate des ventes, mais cherche d’abord à renforcer durablement le contact avec le client. Comme nous l’avons vu dans l’entretien avec le spécialiste du marketing de contenu Joe Pulizzi, cela améliore le chiffre d’affaires et les bénéfices à long terme.

Plus simplement, vanter ses propres mérites à un client ne fonctionne plus. Ça l’ennuie et ne l’intéresse pas. Par contre, fournir des informations intéressantes augmente la probabilité qu’il vous considère, vous et votre entreprise, comme un expert fiable et intéressant et qu’il s’adresse à vous.

La principale différence avec le journalisme des médias classiques réside dans le fait que le contenu partagé par les entreprises correspond à leur vision et à leur mission. Le regard critique, l’attention accordée à des éléments négatifs et la révélation de faits moins brillants sont souvent négligés, même si une entreprise devrait normalement être prête à se montrer plus vulnérable.

Une page d’actualité à la place d’une page d’accueil

IQ d’Intel est un autre exemple inspirant de la manière dont les entreprises racontent leur histoire avec une approche journalistique.

5 conseils journalistiques pour les content marketeers

Cette infographie récente de The CMA, l’organisation de marketing de contenu britannique, montre que le marketing de contenu remplace surtout le marketing direct. Les départements marketing qui ont adopté le marketing de contenu investissent 20 % de leur budget pour le contenu et externalisent souvent la création du contenu.

Si vous en créez malgré tout, mettez votre casquette de journaliste et respectez ces 5 conseils concrets.

  1. Connaissez votre public. Faites des recherches suffisantes. Sachez ce qui se joue et veillez à ce que votre groupe cible se sente concerné.

  2. Restez objectif. Donnez des informations neutres. Montrez votre expertise. Une fois qu’ils vous font confiance, les gens se tournent naturellement vers vous.

  3. Donnez la parole aux collaborateurs. Impliquez également des personnes extérieures qui confirment la vision de vos collaborateurs. Cela renforce la crédibilité.

  4. Soignez la qualité. Rédigez un bon texte sans faute. Le manque de qualité blesse souvent les lecteurs.

  5. Inventez un titre captivant. Il invite votre public à lire le texte.

Découvrez ici l’infographie de CMA.

Newsletter

Intéressé par les nouvelles tendances du marketing du contenu? Inscrivez-vous et recevez notre lettre d'information dans votre boîte mail.