Podcasts : comment s’y mettre en tant que marque ?

Monday, April 6, 2020

Plus d’un million. Voilà le nombre de Belges attachés à un ou plusieurs podcasts. Vous en faut-il encore plus pour faire appel à l’audio au sein de votre stratégie de marketing de contenu ? The Fat Lady a pondu un article de blog sur le sujet, basé entre autres sur l’input de Marvin Jacobs, expert en podcast au sein de l’agence batave Airborne.

Le podcast connaît clairement un essor aux Pays-Bas et en Belgique. Il ressort de chiffres du Digimeter que plus d’un Flamand sur dix écoute chaque mois des podcasts, tandis que pour 7 % c’est un rituel hebdomadaire. Le plus grand nombre d’utilisateurs est situé dans la tranche d’âge des 25 à 34 ans. Néanmoins, nous marquons toujours un retard sur les Pays-Bas, où l’usage du média est plus établi. Pas moins de 2,2 millions de Hollandais écoutent chaque mois un podcast.

« Les podcasts sont un média très intime et peuvent dès lors vous aider à forger une relation avec vos clients. Quand, soudain, en tant que marque, vous surgissez dans la voiture lorsque les gens se rendent au travail, cela peut constituer une énorme plus-value », dixit Marvin Jacobs.

Tenez compte de votre mix média

Comment, toutefois, s’y mettre ? Selon Marvin, il existe quelques principes récursifs dont il convient de tenir compte. Un piège classique dans lequel tombent beaucoup de marques est celui qui consiste à vouloir caser le même contenu sur un maximum de canaux. « Etudiez dès lors d’abord votre mix de ressources et essayez de faire autre chose via l’audio que ce que vous faites sur d’autres canaux. Idéalement, un podcast est un complément, et non la répétition de ce que vous faites déjà ailleurs. »

Racontez une histoire

Les podcasts permettent avant tout de développer un récit. « Comme ils sont relativement faciles à produire, il existe beaucoup de podcasts sous forme d’interviews. Ne perdez toutefois pas de vue qu’il n’existe qu’une poignée de gens capables de vraiment faire des interviews captivantes via l’audio. » Relevons ainsi Damn Honey, un podcast hollandais dans lequel Nydia et Marie Lotte interviewent chaque semaine une brochette d’invités sur des sujets féministes. « Par contre, si vous optez pour un podcast narratif, vous aurez plus de contrôle sur votre matériel. »

« Mettons que vous travailliez dans le secteur de l’énergie et que vous interviewiez un climatologue. Vous serez tenté de couler l’interview dans un podcast dans son intégralité. Il vaut pourtant mieux transformer les deux heures de matériel en un récit cohérent de 15 à 20 minutes. Ajoutez une bande-son et demandez à un animateur ou à une voice-over de s’occuper de quelques transitions. Ce genre de récit, l’auditeur s’en souviendra. Si, en tant que marque, vous êtes capable de faire ça, vous tenez quelque chose de très beau entre les mains. »

Créez un podcast qu’on n’oublie pas de si vite

Comment se présente alors exactement un bon podcast narratif ? Primo, il ne faut jamais partir de ses propres besoins en communication. « Nous aimerions beaucoup raconter que nous innovons pleinement et que nous avons un produit magnifique. Ce n’est cependant pas ce que désirent entendre les gens », dixit Marvin. Secundo, on part à la recherche de récits qui s’inscrivent dans le cadre du champ d’activité ou de la marque en question. Enfin, il faut essayer de surmonter le brouhaha de la masse. Il existe en ce moment quelque 750.000 podcasts ; la concurrence est donc énorme. »

Autre point qui n’est pas sans importance : travaillez sur base d’accords clairs. « Veillez à toujours diffuser au même moment et à ce que tous les épisodes soient plus ou moins aussi longs. Le public saura alors à quoi s’attendre. »

Besoin de plus d’inspiration encore ? Alors, écoutez De Volksjury, un podcast de deux femmes qui discutent de différents dossiers criminels. Un classique dans son genre. Ou alors, tendez aussi l’oreille à ‘Brand in het Landhuis’, le podcast hollandais favori de Marvin.

Envie de découvrir d’autres insights de The Fat Lady ?

Newsletter

Intéressé par les nouvelles tendances du marketing du contenu? Inscrivez-vous et recevez notre lettre d'information dans votre boîte mail.